Mal de dos

En deux mots :

Agir globalement en plus des soins locaux.

 

Explications :

Le "mal de dos" signifie une gène centrée sur la région dorsale, entre les omoplates. Par abus de langage, il englobe aussi les douleurs de toute la colonne vertébrale : Des cervicales à la région lombaire. Les spécialistes parlent de cervicalgie, de dorsalgie et de lombalgie. Cette dernière est aussi connue sous les expressions "mal aux reins" ou "tour de rein".

L'ambiguïté vient du fait que la douleur est un symptôme qui peut avoir plusieurs causes. L'origine du "mal de dos" peut être vertébrale (articulaire ou discale). Mais ligaments, viscéres, muscles et autres peuvent aussi le faire apparaître alors qu'ils se trouvent ailleurs.


La même douleur chez deux personnes est parfois due à deux situations très différentes. L'ostéopathe agit donc parfois sans toucher la zone problématique. La désorganisation globale des réflexes posturaux peut aussi nécessiter un traitement préalable à distance.

Traitement
  • Objectif : la restauration d'un fonctionnement et d'une mobilité des tissus au plus proche la physiologie.
  • Le traitement doit bien sûr être adapté à la pathologie.
  • Il dépend du diagnostic ostéopathique et posturologique.
  • Plusieurs manipulations de différents types sont généralement nécessaires.
  • Le traitement manuel peut être complèté par :
    • la prise en charge par un autre professionnel de santé (médecin, dentiste, orthoptiste ...).
    • des conseils pour faire des étirements ou du renforcement musculaire
    • l'application local d'huiles essentielles ou de pommades aux plantes,
    • la consommation d'aliments spécifiques, d'infusions,
    • de la phytothérapie et/ou de la micronutrition,
    • une orthèse, par exemple une ceinture lombaire,

 

Hygiène de vie

Il est utile que vous puissiez renseigner votre ostéopathe sur votre hygiène de vie : votre niveau d'activité physique, la distance annuelle de conduite automobile, l'état du véhicule, de la literie, si vous adoptez une posture difficile fréquente (par exemple penché en avant comme pour les dentistes [1]), la forme et la composition des semelles de vos chaussures de sport... Des questions sur votre alimentation peuvent aussi vous être posées.

Rétablir une bonne hygiène de vie peut aider à faire disparaitre les symptômes qui vous dérangent, y compris en cas de problème dégénératif. Le repos physique complet n'est conseillé que si nécessaire. Des conseils d'étirement, de massage ou d'auto-physiothérapie peuvent aussi compléter les soins. Si possible, un plan de reprise progressive de l'activité physique est aussi défini en fin de séance.