Ostéopathie

En deux mots :

Restaurer la souplesse physiologique des tissus (articulations, muscles, fascias, etc.)

 

Explications :

L'américain Andrew Taylor Still (1828-1917), invente le terme "Osteopathy" vers 1874.  Ce terme anglais vient de la combinaison du mot grec "Osteo", qui signifie os et du mot anglais "Path" ou 'Pathway", terme anglais, signifie une passe, un chemin (qui méne à l'os). En d'autres termes, l'ostéopathe va essayer d'agir sur tout ce qui finit par induire des dysfonctions du système osseux.

 

Tout dans le corps étant lié par un tissu vivant de soutien, les fasciaes, il analyse par conséquent la mobilité naturelle de tous les organes les uns par rapport aux autres : muscles, tendons, viscères, ligagements, septums, etc. . La thérapeutique manuelle vise à restituer le mouvement normal des différents éléments du corps. La restauration de la physiologie fonctionnelle qui s'en suit diminue à terme douleurs et gênes.

 

Par extension, l'ostéopathie peut être préventive car les altérations du mouvement précèdent souvent l'apparition de tout symptôme. Le corps est considéré dans son ensemble. Le traitement se fait donc dans la globalité.

 

 

Les ostéopathes considèrent que la remise en fonction de la mécanique corporelle contribue au bien-être. Ainsi, même en cas d'atteinte irréversible de la structure corporelle, l'osteopathie pratiquée sur les tissus restants complète la prise en charge médicale allopathique existante.

 

Les indications de l'ostéopathie sont donc nombreuses et son efficacité est de mieux en mieux connue. Cela rend le public et les médias friands d'ostéopathie.

 

Ostéopathie pour bébés (Audio)

 

 

Osteopathie_et_rationalite_scientifique_la_place_des_tests_dans_le_traitement_osteopathique